Dre Julie Brunet

Dre Julie Brunet

Dre Julie Brunet, neuropsychologue, est membre de l’Ordre des psychologues du Québec (OPQ) et est détentrice de l’attestation d’évaluation des troubles neuropsychologiques. Elle a également reçu une formation accréditée concernant l’évaluation du trouble du spectre de l’autisme à l’aide de l’outil d’observation ADOS-2. Elle a complété un doctorat en neuropsychologie (Ph.D.) à l’Université de Montréal durant lequel elle a reçu de nombreuses bourses d’excellence. Elle se spécialise dans l’évaluation neuropsychologique pédiatrique, allant des tout-petits d’âge préscolaire jusqu’aux jeunes adultes. Lors de son parcours doctoral, ses internats qu’elle a entièrement réalisés en pédopsychiatrie à l’hôpital Sainte-Justine et à l’Hôpital Rivière-des-Prairies lui ont permis d’acquérir une solide expertise clinique auprès d’enfants et d’adolescents qui présentent une problématique complexe. Elle possède ainsi une riche expérience dans l’évaluation et le diagnostic différentiel des troubles neurodéveloppementaux, tels que le trouble du déficit de l’attention, les troubles d’apprentissage, les troubles moteurs, les troubles de la communication, la douance, la déficience intellectuelle, le trouble du spectre de l’autisme, le syndrome de Gilles de la Tourette, ainsi que les troubles psychoaffectifs tels que les troubles anxieux et les troubles de l’humeur. Dre Brunet a plus particulièrement orienté sa pratique dans les dernières années dans l’évaluation de cas complexes d’adolescents présentant d’importants troubles de comportements (ex. délinquance, décrochage scolaire, enjeux de personnalité, toxicomanie). Son expertise auprès de ce type de clientèle est d’ailleurs régulièrement sollicitée par les médecins et les pédopsychiatres avec qui elle travaille en partenariat. Dre Brunet est notamment reconnue pour son professionnalisme et sa rigueur au travail, ainsi que pour son approche chaleureuse et conviviale qui amène ses clients à être rapidement à l’aise lors de l’évaluation. Elle est entièrement dévouée à sa pratique privée et partage son temps de clinicienne avec celui de gestionnaire de la Clinique Cognition Plus qu’elle a co-fondée en 2015.