Évaluation pour une dérogation scolaire

Évaluation pour une dérogation scolaire

Au Québec, pour être admis à la maternelle, l’enfant doit atteindre l’âge de 5 ans au plus tard le 30 septembre de l’année scolaire en cours. Après cette date, une demande de dérogation s’avère nécessaire pour effectuer une admission anticipée à l’école.

Le même principe s’applique pour l’admission en première année où l’enfant doit fêter son 6e anniversaire au plus tard le 30 septembre. À partir du 1er octobre, une demande de dérogation devra être réalisée si les parents (ou tuteur légal) souhaitent que leur enfant fréquente plus tôt une classe de première année.

Dans la situation inverse, où les parents souhaitent retarder l’entrée de leur enfant en maternelle ou en première année, une demande de dérogation doit également être effectuée.

Âge d’admissibilité
Date limite de l’anniversaire


Maternelle
5 ans
Au plus tard le 30 septembre


Première année
6 ans
Au plus tard le 30 septembre


* Ces balises sont déterminées par le ministère de l’Éducation du Québec à travers la Loi sur l’instruction publique.

Quel enfant est éligible à une dérogation scolaire

L’entrée à l’école est une étape de grande importance dans la scolarisation de l’enfant. En plus d’avoir des répercussions sur son développement, le début de la scolarisation aura un impact sur l’intérêt et l’attitude que l’enfant développera face à son milieu scolaire. Ainsi, une demande de dérogation scolaire constitue une décision importante pour les parents.

Une dérogation scolaire devrait être envisagée pour l’enfant qui :

  • se distingue de façon évidente des autres enfants de son âge sur le plan de ses habiletés intellectuelles,
  • démontre une plus grande maturité que ses pairs,
  • présente une aisance sur le plan social,
  • détient une bonne maitrise dans la gestion de ses émotions,
  • présente un très bon développement psychomoteur.

Par ailleurs, en plus de viser spécifiquement l’enfant ayant un niveau de développement global supérieur à la moyenne, la dérogation scolaire doit être envisagée lorsqu’il y a des motifs raisonnables de croire que le bon développement de l’enfant serait compromis en l’absence de cette admission anticipée.

Procédure pour effectuer une demande de dérogation scolaire

Une demande de dérogation pour devancer l’admission à l’école peut être effectuée lorsque les parents jugent que leur enfant a les capacités et le niveau de développement requis pour débuter sa scolarisation bien qu’il n’ait pas atteint l’âge d’admissibilité.

Les parents qui souhaitent effectuer une telle demande doivent en informer la direction de l’école au moment de l’inscription de leur enfant. C’est ensuite aux parents que revient la responsabilité d’entreprendre les démarches pour que l’enfant soit évalué en cabinet privé par un professionnel désigné par la loi et ayant l’expertise nécessaire, soit un psychologue, un neuropsychologue ou un psychoéducateur. L’évaluation comprend généralement un entretien clinique avec les parents, l’analyse de questionnaires complétés par les parents et par l’éducatrice en garderie s’il y a lieu, ainsi que la passation d’une grande variété de tests psychométriques standardisés. Un rapport écrit par l’expert avec des recommandations favorables à la dérogation devra ensuite être remis à la direction de l’école pour appuyer la demande.

La date limite pour remettre le dossier complet de l’élève à l’école varie généralement entre le mois d’avril et le mois d’août selon la commission scolaire. Il importe ainsi de vérifier la date limite auprès de l’école visée afin de s’assurer que votre demande pourra être traitée. Voir les détails par commission scolaire en cliquant ici.

1. La prise du rendez-vous

Plusieurs moyens s’offrent à vous afin de prendre un rendez-vous à la clinique.

Vous pouvez nous joindre directement par téléphone ou nous laisser vos coordonnées par courriel ou sur notre site web, dans l’onglet « prendre un rendez-vous ». Nous assurons les retours d’appel durant la semaine dans un délai de 24h.

Téléphone : (514) 589-2728
Courriel : contact@cognitionplus.ca

Pour une admission anticipée à la maternelle ou en 1ère année, un rendez-vous d’une demi-journée vous sera offert, pour un total de 3 heures d’évaluation (9 à 12h ou 13 à 16h). Pour une dérogation visant un saut d’année scolaire après la 1ère année, deux demi-journées vous seront proposées, pour un total de six heures d’évaluation. Le processus visant un saut d’année scolaire après la 1ère année s’avère plus long en raison de la nécessité de faire une évaluation plus exhaustive des acquis scolaires et des capacités attentionnelles de l’enfant.

Plusieurs tâches sont réalisées sous forme de jeux et l’évaluation implique ainsi un effort cognitif comparable à une journée d’école. Toutefois, le neuropsychologue respecte en tout temps le rythme de travail et le niveau de fatigue de l’enfant et pourrait fixer un second rendez-vous au besoin.

Consultation préalable (au besoin et à la demande des parents)
Si vous hésitez à entamer le processus pour une dérogation scolaire et que vous vous questionnez sur la pertinence d’une admission anticipée à l’école pour votre enfant, il vous est également possible de prendre rendez-vous avec un neuropsychologue pour en discuter. Cette rencontre est optionnelle, mais offerte au besoin pour guider les parents dans leur réflexion. Dans le cadre de cette consultation d’une durée d’une heure, plusieurs points seront abordés avec vous :

  • Ce qu’est la dérogation
  • Les critères nécessaires à l’obtention d’une recommandation favorable
  • Pourquoi faire une évaluation
  • Le fonctionnement intellectuel de l’enfant visé par la dérogation
  • Ce qu’en disent les études
  • La procédure à suivre pour déposer une demande de dérogation
  • Les alternatives possibles

2. La préparation du dossier de votre enfant

Suite à la prise de rendez-vous, vous recevrez un courriel de confirmation ainsi que des questionnaires concernant le développement, les comportements, l’attitude et l’humeur de votre enfant. Ces questionnaires sont à remplir par les parents et l’éducateur/enseignant afin de nous permettre d’obtenir un portrait de son fonctionnement à la maison et à la garderie/école. Ils sont à compléter et à remettre le jour de la rencontre d’évaluation.

Afin d’harmoniser nos services avec ceux obtenus précédemment, nous vous demandons d’apporter tous les rapports émis suite à des évaluations antérieures (ex. psychologie, neuropsychologie, orthophonie, ergothérapie, orthopédagogie, etc.). Vous êtes également invités à nous remettre tous les documents que vous jugez pertinents dans l’analyse du dossier de votre enfant.

3. La rencontre d’évaluation

Entretien clinique avec les parents (anamnèse):
La séance débute par une brève rencontre avec les parents afin de discuter du motif de consultation et du développement de l’enfant.

Évaluation cognitive de l’enfant:
À l’aide de tests standardisés et reconnus, le neuropsychologue évalue l’ensemble des fonctions cognitives de votre enfant dans le but de dresser un portrait de ses forces et faiblesses. Ces fonctions cognitives comprennent entre autres le potentiel intellectuel, la mémoire, l’attention, le langage, les capacités d’apprentissage, la motricité fine, la cognition sociale.

4. L’analyse du dossier

À la suite de l’évaluation, le neuropsychologue analyse l’ensemble des résultats obtenus aux différents tests et questionnaires, dans lequel il y intègre également les informations recueillies lors de l’anamnèse.

Les résultats de votre enfant aux différents tests sont comparés à des normes, c’est-à-dire à la moyenne obtenue par un groupe d’enfants du même âge. Les résultats permettent ainsi de situer votre enfant par rapport à ses pairs et de déterminer si une dérogation scolaire lui serait bénéfique.

5. Le bilan, le rapport et les recommandations

Lors du bilan, le neuropsychologue rencontre les parents afin d’expliquer les résultats et d’annoncer s’il est en mesure d’appuyer leur démarche avec une recommandation favorable à la dérogation scolaire. D’autres recommandations adaptées au profil cognitif de l’enfant seront également offertes aux parents afin d’assurer que celui-ci puisse déployer son plein potentiel.

Au terme de cette rencontre, le neuropsychologue remet un rapport écrit détaillé avec l’ensemble des résultats et recommandations. Ce dernier pourra finalement être acheminé à l’école.

Prendre rendez-vous